Marguerite Yourcenar : le paradoxe de l'écrivain 1-2-3